Connectés pour apprendre? Les élèves et les nouvelles technologies

Le numérique est au coeur du rapport qui présente les résultats de Pisa 2012 publié par l’OCDE cette semaine :
Connectes-pour-apprendre-les-eleves-et-les-nouvelles-technologies-principaux-resultats

Ce document de 40 pages comprend aussi une synthèse de 3 pages qui montre que l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans les écoles, tel qu’il est pratiqué actuellement, n’a pas encore fait ses preuves pour une amélioration générale de l’apprentissage.

Pour comprendre ces résultats en demi-teinte, le rapport souligne que « Pour la première fois, les parents et les enseignants d’aujourd’hui ont une expérience limitée, voire inexistante, des outils que les enfants seront amenés à utiliser chaque jour dans leur vie d’adultes». Andreas Schleicher conclut dans l’avant-propos du rapport: « Afin de concrétiser les promesses des nouvelles technologies, les pays ont besoin d’une stratégie convaincante pour renforcer les capacités des enseignants ». Mais côté de ce constat sur l’usage des TIC, le rapport indique : « En outre, face à la possibilité pour des ordinateurs et des dispositifs numériques, ou des robots, d’effectuer de nombreuses tâches à un coût inférieur à celui de la main-d’œuvre traditionnelle, les compétences complémentaires avec les nouvelles technologies sont de plus en plus prisées. Les individus qui en tirent le plus profit sont ceux qui sont capables de concevoir des solutions numériques, en adaptant ou en créant des algorithmes en fonction des besoins ».

Ces résultats corroborent les positions que la SIF a toujours défendues : il est fondamental pour les jeunes, non seulement de maîtriser l’usage des technologies du numérique, comme ils peuvent le faire avec la découverte des TIC, mais aussi de découvrir la science informatique, pour devenir des acteurs intelligents du numérique, des informaticiens créatifs et des citoyens responsables.

Oui, il est urgent de former les enseignants à l’informatique, au-delà de la maîtrise des TIC, pour qu’ils puissent à leur tour enseigner la science informatique. Ces préconisations entrent en parfaite résonance avec le projet Class’Code qui a été lancé cette semaine.

Posted in Actualités, Actualités 2015, Enseignement.