Décret américain sur l’immigration : une entrave au progrès scientifique

La Société informatique de France s’associe au communiqué de la CPU pour dénoncer le projet d’interdire l’entrée temporaire aux Etats-Unis des personnes originaires de sept pays suivants : Libye, Iran, Irak, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen.

« Cette décision représente une réelle entrave à la libre circulation des étudiants et des universitaires. A l’heure où le progrès scientifique est conditionné notamment par la circulation des connaissances et la construction de partenariats scientifiques, la politique de Donald Trump risque d’entraver dangereusement ces échanges. Cette décision succède à d’autres décrets de l’administration américaine qui semblent ouvrir la voie à un nouvel obscurantisme. »

Posted in Actualités.