La SIF

La Société informatique de France

La Société informatique de France – la SIF – est un espace de réflexion, de concertation sur les enjeux de l’informatique, et un espace d’action, d’amplification des actions basées sur le travail de la communauté.

La SIF vise à rassembler toutes celles et ceux pour qui faire progresser l’informatique est un métier ou une passion : enseignants, chercheurs, ingénieurs, industriels, consultants, le terme « informatique » s’entendant ici au sens large des sciences et technologies au coeur du numérique.

La SIF a vocation à porter au sein de la société la voix de cette science et de ses acteurs et pour cela, à l’instar des sociétés savantes des autres grands domaines, elle vise tout particulièrement à :

  • promouvoir l’informatique, servir et animer sa communauté scientifique et technique,
  • contribuer à la culture des citoyens et à l’enseignement de la discipline à tous les niveaux,
  • participer aux réflexions et aux initiatives sur la formation et l’emploi des informaticiens,
  • participer aux débats de société.

La SIF est une Association loi 1901, dont la demande de reconnaissance d’utilité publique est en cours. Elle a succédé en mai 2012 à SPECIF. Elle est administrée par un Conseil d’Administration et un Bureau élus conformément aux statuts.

separateur

Promouvoir l’informatique, servir et animer sa communauté scientifique

La SIF entend amplifier la voix de celles et ceux qui agissent pour la promotion de l’informatique. Pour cela, la réflexion commune, la préparation de positions concertées et la clarification du discours des informaticiens face à leur propre discipline est une nécessité.

Afin d’y parvenir la SIF entend s’appuyer sur les outils suivants :

Le Conseil scientifique

Que ce soit à travers les médias, le regard des citoyens ou celui des décideurs, le caractère fondateur de l’informatique vis-à-vis du numérique et de ses usages omniprésents n’apparait pas aussi clairement que par exemple celui de la physique vis-à-vis des énergies, ou que celui de la biologie vis-à-vis de la médecine. Dans ce contexte, la SIF s’est dotée d’un Conseil Scientifique qui rassemble des personnalités scientifiques et de l’industrie pour mener des travaux et émettre des préconisations sur toutes les questions relatives aux enjeux scientifiques, à l’impact économique et sociétal de notre domaine.

Les partenariats

  • les sociétés savantes et les associations représentant différents secteurs de l’informatique, ou partageant des objectifs avec elle ;
  • les sociétés homologues de la SIF dans d’autres pays ;
  • les grandes sociétés internationales (Informatics Europe, ACM, IEEE, IFIP, …).

Afin de positionner et valoriser au mieux ses actions, la SIF dialogue et crée des partenariats nationaux, européens et internationaux avec:

>>Les rencontres : journées, colloques…

L’animation de la communauté scientifique passe notamment par une palette d’évènements et de rencontres que la SIF compte amplifier. Citons le prix de thèse Gilles Kahn, patronné par l’Académie des Sciences et les journées Recherche qui annuellement permettent à la communauté et aux responsables des tutelles d’échanger.

 separateur

Contribuer à la culture des citoyens et à l’enseignement de la discipline à tous les niveaux

Nous vivons de plus en plus immergés dans un monde numérique dont nous ne percevons explicitement qu’une partie des fonctions, qu’il s’agisse d’Internet, des technologies sans contact ou des applications mobiles. Il importe en particulier que tous les jeunes apprennent l’informatique au même titre qu’ils apprennent à lire, écrire, compter, pour être capables de comprendre les grands enjeux du monde numérique, d’être, pour certains, des créateurs dont le pays a tant besoin et, pour tous, des citoyens responsables, tant dans leurs vies personnelle que professionnelle, en mesure de faire des choix et de ne pas subir ce monde numérique.

De même il est nécessaire d’offrir à tous les futurs ingénieurs une réelle initiation aux sciences informatiques. En effet, celles-ci vont jouer un rôle important dans leur vie professionnelle d’ingénieurs, en particulier via les questions de simulation et de modélisation, quelle que soit leur spécialité première, mécanique, génie électrique ou civil, chimie, biologie, physique ou encore mathématiques appliquées.

Ces enjeux se déclinent notamment par des dossiers comme la spécialité Informatique et Sciences du Numérique (ISN) en terminale des lycées et l’informatique en classes préparatoires qui sont des enjeux primordiaux.

La Société Informatique de France a également vocation à communiquer sur les enjeux et les actions de la science informatique dans la société et être un acteur majeur de la Médiation scientifique, la diffusion des savoirs et de la sensibilisation aux questions scientifiques et sociétales liées à la science informatique, en direction du grand public et notamment des plus jeunes. Ainsi la SIF consolide notamment son partenariat avec )i(interstices, site numérique de culture scientifique sur la recherche en informatique.

separateur

Participer aux réflexions et aux initiatives sur la formation et l’emploi des informaticiens

L’informatique demeure une science jeune, ses technologies mutent rapidement, souvent tirées par les usages. Les métiers changent en conséquence. La SIF entend mener des actions à différents niveaux de la formation initiale et continue avec le souci d’articuler ces évolutions avec la durabilité de l’emploi, dans une démarche inclusive vis-à-vis des différents parcours professionnels. Une attention particulière sera portée à la question du chômage des informaticiens. De façon plus globale la SIF se propose d’initier un observatoire des métiers de l’informatique et du numérique. Parmi les outils sur lesquels la SIF entend s’appuyer, citons également l’organisation de journées pédagogiques, une contribution à une meilleure lisibilité de l’offre de formation en Informatique (site web de présentation des Masters, par exemple) et des journées des doctorants.

separateur

Participer aux débats de société

Les technologies numériques influent sur notre quotidien à travers leurs usages et pèsent sur l’évolution de la société. Cette évolution est notoire – on parle couramment de « société de l’information » (information society), d’ « économie numérique » – et amène à revisiter de nombreux concepts, comme la protection de la vie privée, la propriété intellectuelle et artistique, la non-rivalité. Les questions d’éthique prennent ici une place essentielle et la SIF entend contribuer activement aux débats et aux actions de sensibilisation en concertation avec la Commission de réflexion sur l’Ethique de la Recherche en sciences et technologies du Numérique d’Allistene – la CERNA.