separateur

  • 19 avril 2019
    Consultation sur la loi de programmation pluriannuelle de la recherche
    La SIF relaye cette initiative du collectif des sociétés savantes françaises dans le cadre de la discussion sur la future loi de programmation de la recherche.  Nous vous encourageons à répondre au sondage sur le financement de la recherche publique, afin de recueillir et de faire connaître l'opinion des informaticiens.
    Suite à l'annonce le 1er février par le Premier Ministre d'une loi de programmation pluriannuelle de la recherche, un  collectif de 22 sociétés savantes a lancé une consultation en deux étapes sur les attentes majeures de la communauté académique vis à vis de cette loi.
    Un premier sondage de la communauté a recueilli plus de 3000 réponses. Leur analyse atteste des fortes attentes concernant la loi de programmation pluriannuelle et a permis d'identifier des thèmes prioritaires à aborder dans la loi (la synthèse des résultats peut être téléchargée ici).
    Sur la base des réponses à ce premier questionnaire, quatre sondages additionnels thématiques seront mis en ligne entre le 19 avril et le 10 mai :
    2) Emploi scientifique (ouverture semaine du 22 au 26 avril)
    3) Organisation administrative de la recherche (ouverture semaine du 29 avril au 3 mai)
    4) Relations entre recherche publique et société (ouverture semaine du 6 au 10 mai).
    Chaque sondage sera ouvert pour une période de 2 semaines, les premières synthèses anonymisées des réponses obtenues à chacun de ces questionnaires étant rendues publiques dès clôture et utilisées pour défendre la position de la communauté auprès des groupes de travail ministériels de préparation de la loi de programmation et des parlementaires.
    Le sondage sur le financement de la recherche publique sera ouvert du 19 avril à 10:00 au 2 mai à 12:00 à l’adresse suivante :

    Merci pour votre participation, du nombre de réponses dépendra la force de notre message.

    Cordialement,
    Patrick Lemaire
    Au nom des 22 sociétés savantes organisatrices:
    Société Française de Biologie du Développement, Société Mathématique de France, Société Française d'Ecologie et d'Evolution, Société Française d'Astronomie et d'Astrophysique, Association Française de Science Politique, Société des Neurosciences, Société Informatique de France, Association Française de Mécanique, Société des Professeurs d'Histoire Ancienne de l'Université, Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles, Société des Historiens Médiévistes de l'Enseignement Supérieur Public, Société Française d'Optique, Association Française pour l'Intelligence Artificielle, Société Française de la Neutronique, Société Francaise des Microscopies, Comité National Français de Géographie, Société Française d'Acoustique, Association des Historiens Contemporanéistes de l'ESR, Société Française d'Exobiologie, Société Française de Statistique, Société Française de Virologie, Société Francaise de Biophysique

  • 28 mars 2019
    La spécialité informatique au bac (NSI) : une immense opportunité pour l'enseignement supérieur !
    Date : mercredi 17 avril, Le hashtag  : #ScienceInfoSUP Lieu : CNAM, Paris Plus de 200 personnes ont assisté à cette journée (150 étaient sur Paris, 50 via la retransmission en direct). Un compte-rendu de la journée sera publié prochainement dans le bulletin 1024.

    Objectifs de la journée

    L’objectif de cette journée nationale était de rassembler l’ensemble des personnes en charge des formations post-bac qui vont accueillir à la rentrée 2021 des bacheliers ayant suivi  la spécialité Numérique et sciences informatiques (NSI) au lycée. En effet, après la formation commune d'environ 50 heures en classe de seconde, les élèves qui auront choisi cette spécialité en classe de première bénéficieront d'environ 140 heures de formation et ceux qui la conserveront en classe terminale d'environ 200 heures en plus. Ils auront ainsi bénéficié de près de 400 heures de formation en informatique. Il y aura donc une immense diversité dans les parcours de formation, les volumes d'enseignement et aussi dans les projets professionnels des élèves qui vont se présenter aux filières de formation scientifique de l’enseignement supérieur à la rentrée 2021.
    • Adapter l’offre de formation post-bac à cette hétérogénéité inconnue jusqu'à présent.
    • Rendre les filières actuelles de formation  en informatique dans l’enseignement supérieur attractives pour ces élèves déjà bien formés et très motivés par cette discipline.
    • Communiquer sur cette offre de formation et informer les élèves actuellement au lycée, leurs familles, les personnes ayant la charge de les aider dans leurs choix d’orientation.
    • Réfléchir au moyen d’aider les enseignants de NSI à bien préparer leurs élèves à ces nouvelles filières.

    Voici le déroulement de la journée :

    • Introduction
      • Olivier Faron, Administrateur général du CNAM Paris
      • Pierre Paradinas, Président de la SIF
                        
    • D'aujourd'hui au Bac 2021 : la mise en place de la spécialité NSI, table ronde, animée par Gilles Dowek
      • Violaine Bigot, Bureau national et responsable du groupe de travail bac -3/bac+3 de l'APEL
      • Alice Ernoult, APMEP
      • Christine Gaubert-Macon, IG de l’éducation nationale, Doyenne du groupe Économie et Gestion (MENJ) [Présentation]
      • Guillaume Herrault, Association Fédérative Nationale des Etudiants Universitaires Scientifiques
      • Samy I., élève de seconde
      • Francois Lasne, PEEP
      • Charles Poulmaire, Professeur en lycée et association des professeurs d’informatique dans le secondaire
      • Alexandre Vuillermoz, administrateur national de la FCPE
             
    • Rentrée 2021 et au delà : les attentes de l’industrie et des formations recrutant à Bac+2 ou Bac+3, table ronde animée par Christine Froidevaux
      • Henri d'Agrain, Cigref
      • Yolaine Bourda, CentraleSupelec
      • Jean-Marc Ogier, CPU, Président du comité numérique et Président de l’Université de la Rochelle
      • Jean-Louis Roch, CDEFI, directeur de Grenoble INP - Ensimag
      • Véronique Torner, Syntec Numérique
      • Christine Verdier, UFR IM2AG à l'Université Grenoble Alpes
     
    • Rentrée 2021 et au delà : les stratégies de réponse des formations recrutant après le Bac, et les propositions de l'industrie, table ronde animée par Pierre Paradinas
      • Yves Bertrand, CDUS, Licences
      • François Couraud, DGESIP, coordonnateur du Collège des conseillers scientifiques auprès de la Directrice Générale de l'Enseignement Supérieur et de l'Insertion Professionnelle
      • Joël Courtois, EPITA
      • Marc De Falco, Professeur en CPGE et vice-président de l’UPS
      • Frédéric Dufaux, Talents du Numérique
      • Frédéric Gervais, Département Informatique IUT Sénart Fontainebleau, ACDI IUT (association des chefs des départements IUT informatique)
      • Emmanuel Perrin, CDEFI, responsable du groupe «Réforme du Bac et du 1er cycle de l’enseignement supérieur»
                             

    Sponsors

     

     

    Partenaires

      

     

    Comité d'organisation

    • Luc Bougé
    • Catherine Berrut
    • Gilles Dowek
    • Christine Froidevaux
    • Philippe Marquet
    • Pierre Paradinas
    • Jean-Marc Petit
    • Florence Sèdes
    Le hashtag du jour : #ScienceInfoSUP

  • 22 mars 2019
    La spécialité informatique au bac (NSI) : une immense opportunité pour l’enseignement supérieur !

  • 22 mars 2019
    Journée sur les bonnes pratiques en terme d'égalité femmes-hommes dans les laboratoires d'informatique
    Cette journée est organisée en collaboration avec l’INRIA et l’IRISA et aura lieu le vendredi 29 mars 2019 à Rennes.
    Elle s’articulera autour de présentations des enjeux, et de partages d’expériences sur des actions concrètes implémentées dans les laboratoires. Plus d’informations sur le site https://project.inria.fr/bonnespratiquesegalite/

  • 8 mars 2019
    Les vidéos du congrès 2019 sont en ligne
    Les vidéos du congrès 2019 sont en ligne : Les présentations des orateurs : https://congres.societe-informatique-de-france.fr/programme/ Celles des finalistes du prix de thèse Gilles Kahn : https://congres.societe-informatique-de-france.fr/prix-de-these/ Les discours des membres d'honneur et la remise du prix #ScienceInfoStream : https://congres.societe-informatique-de-france.fr/membres-dhonneur/

  • 7 mars 2019
    La spécialité informatique au bac (NSI) : une immense opportunité pour l'enseignement supérieur !
    Date : mercredi 17 avril, 9h30-17h Lieu : CNAM
    • Amphithéâtre Abbé Grégoire
    • 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris
    Pour assister à cette journée à Paris, inscription gratuite mais obligatoire en cliquant sur ce lien. Une retransmission vidéo en direct de la journée devrait être mise en place. Pour profitez pleinement de la journée, il est bien évident que venir à Paris pour assister à la réunion est préférable ! Les informations techniques seront données quelques jours avant le 17 avril sur ce site. Si vous choisissez de suivre la journée en vidéo, cliquez sur ce lien pour être tenu informé.

    Objectifs de la journée

    L’objectif de cette journée nationale est de rassembler l’ensemble des personnes en charge des formations post-bac qui vont accueillir à la rentrée 2021 des bacheliers ayant suivi  la spécialité Numérique et sciences informatiques (NSI) au lycée. En effet, après la formation commune d'environ 50 heures en classe de seconde, les élèves qui auront choisi cette spécialité en classe de première bénéficieront d'environ 140 heures de formation et ceux qui la conserveront en classe terminale d'environ 200 heures en plus. Ils auront ainsi bénéficié de près de 400 heures de formation en informatique. Il y aura donc une immense diversité dans les parcours de formation, les volumes d'enseignement et aussi dans les projets professionnels des élèves qui vont se présenter aux filières de formation scientifique de l’enseignement supérieur à la rentrée 2021.
    • Adapter l’offre de formation post-bac à cette hétérogénéité inconnue jusqu'à présent.
    • Rendre les filières actuelles de formation  en informatique dans l’enseignement supérieur attractives pour ces élèves déjà bien formés et très motivés par cette discipline.
    • Communiquer sur cette offre de formation et informer les élèves actuellement au lycée, leurs familles, les personnes ayant la charge de les aider dans leurs choix d’orientation.
    • Réfléchir au moyen d’aider les enseignants de NSI à bien préparer leurs élèves à ces nouvelles filières.

    Programme (en cours de finalisation)

    • 9h30 : Accueil

    Matinée : D'aujourd'hui au Bac 2021 : la mise en place de la spécialité NSI

    • 9h45 : Introduction
      • Pierre Paradinas, Président de la SIF
      • Olivier Faron, Administrateur général du CNAM Paris
    • 10h-11h45 : Table ronde, animée par Gilles Dowek
      • Laurent Chéno, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale
      • Marc De Falco, Professeur en CPGE et vice-président de l’UPS
      • Alice Ernoult, APMEP
      • Guillaume Herrault, Association Fédérative Nationale des Etudiants Universitaires Scientifiques
      • Francois Lasne, PEEP
      • Charles Poulmaire, Professeur en lycée et association des professeurs d’informatique dans le secondaire
      • Alexandre Vuillermoz, administrateur national de la FCPE
      • APEL

    11h45-13h15 : déjeuner sur place Coin des dédicaces de livres (Gilles Dowek, Fabien Tarissan)

    Après-midi : La rentrée 2021 et au-delà : l'impact de la spécialité NSI dans le supérieur

    • 13h15-14h30 : les attentes de l’industrie et des formations recrutant à Bac+2 ou Bac+3, table ronde animée par Christine Froidevaux
      • Henri d'Aigrain, CIGREF
      • Jean-Marc Ogier, CPU, Président du comité numérique et Président de l’Université de la Rochelle
      • Jean-Louis Roch, directeur de l'ENSIMAG
      • Véronique Torner, Syntec Numérique
      • Christine Verdier, UFR IM2AG à l'Université Grenoble Alpes
      • Représentants -  écoles d'ingénieurs généralistes
    • 14h45-16h30 : les stratégies de réponse des formations recrutant après le Bac, et les attentes de l'industrie, table ronde animée par Luc Bougé
      • Jean Bastianelli, Proviseur du lycée Louis Le Grand, APLCPGE
      • Yves Bertrand, CDUS, Licences
      • François Couraud, DGESIP, coordonnateur du Collège des conseillers scientifiques auprès de la Directrice Générale de l'Enseignement Supérieur et de l'Insertion Professionnelle
      • Joël Courtois, EPITA
      • Frédéric Dufaux, Talents du Numérique
      • Marguerite Fernandez, ACDI IUT (association des chefs des départements IUT informatique)
      • Emmanuel Perrin, CDEFI, responsable du groupe « Réforme du Bac et du 1er cycle de l’enseignement supérieur » 
      • Mickael Prost, UPS
    • 16h30-16h45 : conclusion de la journée

    Qui est concerné ?

    • Responsables du Ministère en charge de la gestion des enseignants et des programmes NSI et post-bac
    • Enseignants NSI de première et terminale
    • Responsables de l’organisation des enseignements dans les lycées
    • Acteurs de l’orientation des élèves au lycée
    • Représentants du secteur industriel de l'informatique
    • Responsables des grandes écoles recrutant sur les concours scientifiques
    • Responsables des parcours universitaires de niveau Master
    • Associations nationales d’établissements supérieurs
    • Acteurs des filières post-bac proposant de l’informatique : licences scientifiques, IUT d’informatique, classes préparatoires scientifiques, écoles d’ingénieurs post-bac, BTS à coloration informatique, etc.
    • Responsables des associations professionnelles d'enseignants
    • Association de parents d’élèves
    • etc.

    Sponsors

     

     

    Partenaires

      

     

    Comité d'organisation

    • Luc Bougé
    • Catherine Berrut
    • Gilles Dowek
    • Christine Froidevaux
    • Philippe Marquet
    • Pierre Paradinas
    • Jean-Marc Petit
    • Florence Sèdes

  • 6 mars 2019
    Le doctorat est maintenant enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
    Cet enregistrement du doctorat au RNCP est paru au JO le 6 mars cet enregistrement vise notamment à "favoriser le recrutement des docteurs par les employeurs des secteurs de la production et des services". L’arrêté définit les blocs de compétences communs à tous les docteurs, indépendamment de leur spécialité. C’est un grand pas pour vous dans la reconnaissance professionnelle de votre doctorat. Vous le saviez pas mais vous avez beaucoup de connaissances et de compétences qui intéressent les employeurs des secteurs de la production et des services Le texte complet est disponible sur ce lien : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000038200990 Bloc 1 Conception et élaboration d'une démarche de recherche et développement, d'études et prospective
    • disposer d'une expertise scientifique tant générale que spécifique d'un domaine de recherche et de travail déterminé ;
    • faire le point sur l'état et les limites des savoirs au sein d'un secteur d'activité déterminé, aux échelles locale, nationale et internationale ;
    • identifier et résoudre des problèmes complexes et nouveaux impliquant une pluralité de domaines, en mobilisant les connaissances et les savoir-faire les plus avancés ;
    • identifier les possibilités de ruptures conceptuelles et concevoir des axes d'innovation pour un secteur professionnel ;
    • apporter des contributions novatrices dans le cadre d'échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux ;
    • s'adapter en permanence aux nécessités de recherche et d'innovation au sein d'un secteur professionnel.
    Bloc 2 Mise en œuvre d'une démarche de recherche et développement, d'études et prospective
    • mettre en œuvre les méthodes et les outils de la recherche en lien avec l'innovation ;
    • mettre en œuvre les principes, outils et démarches d'évaluation des coûts et de financement d'une démarche d'innovation ou de R&D ;
    • garantir la validité des travaux ainsi que leur déontologie et leur confidentialité en mettant en œuvre les dispositifs de contrôle adaptés ;
    • gérer les contraintes temporelles des activités d'études, d'innovation ou de R&D ;
    • mettre en œuvre les facteurs d'engagement, de gestion des risques et d'autonomie nécessaire à la finalisation d'un projet R&D, d'études ou d'innovation.
    Bloc 3 Valorisation et transfert des résultats d'une démarche R&D, d'études et prospective
    • mettre en œuvre les problématiques de transfert à des fins d'exploitation et valorisation des résultats ou des produits dans des secteurs économiques ou sociaux ;
    • respecter les règles de propriété intellectuelle ou industrielle liées à un secteur ;
    • respecter les principes de déontologie et d'éthique en relation avec l'intégrité des travaux et les impacts potentiels ;
    • mettre en œuvre l'ensemble des dispositifs de publication à l'échelle internationale permettant de valoriser les savoirs et connaissances nouvelles ;
    • mobiliser les techniques de communication de données en « open data » pour valoriser des démarches et résultats.
    Bloc 4 Veille scientifique et technologique à l'échelle internationale
    • acquérir, synthétiser et analyser les données et informations scientifiques et technologiques d'avant-garde à l'échelle internationale ;
    • disposer d'une compréhension, d'un recul et d'un regard critique sur l'ensemble des informations de pointe disponibles ;
    • dépasser les frontières des données et du savoir disponibles par croisement avec différents champs de la connaissance ou autres secteurs professionnels ;
    • développer des réseaux de coopération scientifiques et professionnels à l'échelle internationale ;
    • disposer de la curiosité, de l'adaptabilité et de l'ouverture nécessaire pour se former et entretenir une culture générale et internationale de haut niveau.
    Bloc 5 Formation et diffusion de la culture scientifique et technique
    • rendre compte et communiquer en plusieurs langues des travaux à caractère scientifique et technologique en direction de publics ou publications différents, à l'écrit comme à l'oral ;
    • enseigner et former des publics diversifiés à des concepts, outils et méthodes avancés ;
    • s'adapter à un public varié pour communiquer et promouvoir des concepts et démarches d'avant-garde.
    Bloc 6 Encadrement d'équipes dédiées à des activités de recherche et développement, d'études et prospective
    • animer et coordonner une équipe dans le cadre de tâches complexes ou interdisciplinaires ;
    • repérer les compétences manquantes au sein d'une équipe et participer au recrutement ou à la sollicitation de prestataires ;
    • construire les démarches nécessaires pour impulser l'esprit d'entrepreneuriat au sein d'une équipe
    • identifier les ressources clés pour une équipe et préparer les évolutions en termes de formation et de développement personnel ;
    • évaluer le travail des personnes et de l'équipe vis à vis des projets et objectifs.
       

  • 6 février 2019
    Un jeu de 7 familles, pour présenter 43 personnalités marquantes de l’Histoire de l’informatique
    Conçu par Interstices, Inria, l’Université de Lorraine, la Société Informatique de France (SIF) et avec le soutien de la Fondation Blaise Pascal, ce « jeu de 7 familles » met en lumière 42 personnalités (+1 joker), démontrant ainsi que l’histoire de l’informatique ne se résume pas à celle des ordinateurs. L’informatique se développe à travers une communauté scientifique qui fait vivre la discipline et interagit avec d’autres. Accessible à tous, gratuit et en ligne sur interstices.info, ce jeu est également un nouvel outil de médiation scientifique.

    Jeu de 7 familles

    Le format « jeu de 7 familles » permet de faire découvrir 42 personnages (+1 joker) pour la plupart inconnus du grand public, et de montrer que l’histoire de l’informatique est aussi celle de la pensée informatique construites par des femmes et des hommes. Chaque famille correspond à un thème scientifique général, et rassemble des personnalités, contemporaines ou non, l’idée étant de montrer qu’il n’y a pas un leader qui fait l’Histoire mais bien une communauté scientifique qui fait vivre une discipline scientifique. De plus, la science informatique interagit avec d’autres disciplines comme la logique, les mathématiques ou encore l’électronique. Elle est formée d’une grande diversité de personnalités, aux parcours variés, auxquelles les jeunes pourront se référer au moment de choisir leur orientation. Au-delà du volet ludique de ce jeu, il permet donc de mieux comprendre comment, et avec qui s’est construit le monde numérique qui nous entoure. La version en ligne est accessible gratuitement pour tout public grâce à la revue en ligne Interstices (https://interstices.info/7familles/), avec une version imprimable au format PDF mais également la possibilité de commander le jeu de cartes imprimé. Cette action s’inscrit dans une démarche globale visant à promouvoir l’informatique en tant que science. À l’heure où l’informatique entre dans de nombreux programmes scolaires, ce jeu est aussi un support pour discuter tant de l’histoire de l’informatique que de ses problèmes scientifiques.   [caption id="attachment_8060" align="aligncenter" width="300"]© Jeu de 7 familles - Triton Mosquito © Jeu de 7 familles - Triton Mosquito[/caption]   Extrait du communiqué de presse conjoint des partenaires du projet

  • 18 janvier 2019
    Où va l’informatique ?

    Cours de Gérard BERRY, Collège de France

    CHAIRE ALGORITHMES, MACHINES ET LANGAGES Questions simples, réponses limpides à suivre au fil des différents cours ( le mercredi de 16h à 17h30) et des séminaires de 17h30 à 19h au Collège de France
    Toutes les informations sur ce lien. Les prochains cours : 23/01/2019 Cours : Où va l’informatique ? 06/02/2019 Cours : Enseigner l’informatique 06/02/2019 Séminaire : Automatisation de la maintenance du noyau de Linux : l’expérience Coccinelle, Julia Lawall, Inria 13/02/2019 Cours : Les aspects scientifiques de la sécurité informatique 13/02/2019 Séminaire : Sécurité numérique – sommes-nous condamnés à une lutte inégale entre le glaive et le bouclier ?, Guillaume Poupard, DirecteurGénéral de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information 20/02/2019 Cours : Retour sur quelques questions de recherche en informatique moins connues du public 20/02/2019 Séminaire : Les enjeux de la recherche publique en informatique, Antoine Petit, Président du CNRS 26/02/2109 Cours : Leçon de clôture de la chaire
    Toutes les informations sur ce lien.

  • 14 janvier 2019
    Congrès SIF 2019 : Les Données - Inscriptions ouvertes
    Le Congrès de la SIF 2019 qui a pour thème "les Données" se déroulera les 6 et 7 février 2019 à Bordeaux. Les inscriptions sont désormais ouvertes (date limite 31 janvier 2019).

  • 7 janvier 2019
    Annonce de Jean-Michel Blanquer de la création d’un CAPES d’informatique

    Paris, le 7 janvier 2019

    Jean-Michel Blanquer a annoncé la création d’un CAPES informatique ce matin au micro de Guillaume Erner sur “L’invité des matins” de ​France Culture​ “Les réformes scolaires au stylo rouge ?” :
    “Nous allons créer un CAPES informatique, c'était quelque chose qui était attendu depuis très longtemps et que l'Éducation nationale ne faisait pas, aujourd'hui nous avons créé la raison d'être de ce CAPES informatique et dans quelques années nous créerons probablement une Agrégation d'informatique, c'est donc dès l'année 2020 un CAPES informatique qui va voir le jour, c'est une nouvelle extrêmement importante. Ça signifie que nous créons une cercle vertueux de la présence de l'enseignement numérique.” La SIF se réjouit de l’annonce de Monsieur le Ministre qui est une décision juste, réaliste et nécessaire au regard des enjeux de la formation de nos jeunes au monde numérique, pour leur donner les clés de compréhension du monde qui les entoure. Après la création d’un enseignement SNT (Sciences Numériques et Technologie) en Seconde générale et technologique, et la création d’une spécialité NSI (Numérique et Sciences informatiques) en 1re et Terminale du lycée général, la Société informatique de France avait identifié la création d’un corps et la formation des professeur.e.s en charge de l’enseignement de l’informatique au collège et au lycée comme une priorité absolue. Cette excellente nouvelle pose de nombreux défis que la SIF aidera à relever : du vivier de futurs candidats à constituer aux formations universitaires à créer pour ce nouveau débouché que constitue le CAPES. La SIF portera également une attention toute particulière à la nécessaire reconnaissance de l’institution pour celles et ceux qui ont porté à bout de bras l’introduction de l’informatique dans le secondaire depuis une dizaine d’années au prix d’un investissement professionnel souvent hors norme. Cette décision politique attendue depuis de nombreuses années permettra à tous les élèves du territoire national, lors des séances d’informatique au collège ou au lycée, d'avoir accès à un enseignement de qualité dispensés par des enseignants bien formés. C’est une grande victoire pour tout l’écosystème informatique et numérique français, mais aussi et surtout pour tous les élèves de la République et la France.
    Le texte du communiqué de la SIF en pdf.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!