Claude Delobel, Hélène Kirchner, Eric Pilaud, Véronique Torner : Membres d’honneur de la SIF, 2018

La Société informatique de France distingue chaque année des personnalités pour leur engagement dans la promotion de la discipline Informatique, que ce soit dans la société, l’enseignement, la recherche ou l’industrie.  Ces personnalités sont «Membres d’honneur » de la SIF.

Cette année 2018, quatre personnalités ont été nommées Membres d’honneur : deux femmes et deux hommes, et en même temps des universitaires et des industriels. La cérémonie de nomination 2018 se déroulera le 31 janvier 2018 (les exposés auront lieu le 1er février), lors du congrès annuel de la SIF à Paris.

Sont Membres d’honneur 2018 de la SIF :

 Claude Delobel

Claude Delobel a fait partie de la première promotion de l’ENSIMAG de 1960 à1963. Après avoir débuté sa carrière au CNRS en 1963 comme chercheur, il rejoint en 1966 une entreprise privée, le groupe Carpano et Pons en Haute-Savoie à Cluses, comme responsable de l’informatique. En 1968 il est nommé sous-directeur de laboratoire au CNAM à Paris et il part en 1971 dans un laboratoire de recherches chez IBM à San Jose en Californie. Là, il est associé à plusieurs membres de l’équipe de E. Codd qui met en place les prémisses du modèle relationnel de base de données. En 1972 il revient à l’université de Grenoble comme Professeur où il assumera différentes fonctions et tâches, entre autres : mise en place de la MIAGe, et Directeur du laboratoire IMAG associé au CNRS. En 1987, il rejoint l’université de Paris-Sud où il terminera ses activités en 2001. Durant cette dernière période, il participe à la création du GIP Altaïr et de la société O2 Technology et il collabore avec une équipe de recherche de l’Inria.

Durant toute sa carrière ses recherches ont porté sur la notion même d’information, comment la percevoir, la représenter, l’archiver et la retrouver. Ses travaux sont relatifs aux systèmes d’information et aux logiciels de bases de données.

Il est titulaire d’un Doctorat de 3° cycle en Economie et Gestion des Entreprises en 1965, et d’un Doctorat d’Etat en Mathématiques (Informatique) en 1972. Il est aussi l’auteur de trois ouvrages scientifiques sur les bases de données ainsi que de nombreuses publications scientifiques.

Lire le discours de Claude Delobel

Voir la présentation de Claude Delobel


 Hélène Kirchner

Titulaire d’un CAPES de Mathématiques (1974), d’une thèse de 3ème cycle en Informatique (PhD 1982) et d’une thèse de Doctorat d’Etat en Informatique (1985), Hélène Kirchner est entrée au CNRS en 1982 comme Chargée de Recherche puis Directrice de Recherche de 1995 à 2007.  Après un séjour post-doctoral à l’Université de Stanford en 1985-86, et après avoir animé de 1997 à 2000 un projet de recherche conjoint entre CNRS, Inria et Université de Nancy, elle a assuré la direction du centre de recherche LORIA et d’Inria Lorraine de 2001 à 2007. Détachée chez Inria de 2007 à 2010, elle a assuré la fonction de Directrice scientifique adjoint, puis a été intégrée comme Directrice de Recherche Inria pour prendre la Direction des Relations Internationales de 2010 à 2015. Depuis cette date, elle est chargée de mission scientifique auprès du Directeur des Partenariats Européens et Internationaux d’Inria. Elle est, depuis 2015, membre du Collège du Hcéres.
Elle a encadré 14 thèses de doctorat et publié plus d’une centaine d’articles. Ses thèmes de recherche portent sur la conception et le développement de logiciels fiables.
Elle est Grand Professor du TU Dresden Cluster of Excellence CfAED – Center for Advancing Electronics Dresden (depuis 2012), et membre du Board de Informatics Europe  (depuis 2015).
Voir la présentation de Hélène Kirchner

Diplômé de l’ENSIMAG en 1979 puis Docteur Ingénieur INPG en 1982, Eric Pilaud a commencé sa carrière comme Enseignant Chercheur à l’IMAG, période pendant laquelle il a participé aux travaux sur la définition du Langage LUSTRE, langage destiné aux applications temps réel. En 1986, il rejoint la société Merlin Gerin (Groupe Schneider Electric) comme chef de projet. Il y dirige le développement et la mise en place d’un atelier logiciel basé sur les principes du langage LUSTRE, atelier qui fera ultérieurement l’objet d’une industrialisation par la société Verilog. Il a occupé ensuite divers postes de direction au sein du groupe Schneider Electric. A partir de 2003 il est Directeur Général de Schneider Electric en charge de la Stratégie, du Marketing et de l’Innovation. Il devient Président du Pôle de Compétitivité de Grenoble, Minalogic, visant à maximiser le potentiel d’innovation de la région dans les domaines combinés de la micro-électronique et des logiciels embarqués. Il devient également Président du Conseil d’Administration de l’INPG. Depuis 2009, il est Président et CEO de l’entreprise CST, rebaptisée InnoVista Sensors depuis 2015 : cette entreprise, dont le siège est basé en Californie, est spécialisée dans le développement et la fabrication de capteurs « à haute technologie ». Par ailleurs, Eric Pilaud est Président du club professionnel de rugby FC Grenoble. Il est également diplômé de l’Institut de Contrôle de Gestion, de Harvard Business School et chevalier de la Légion d’Honneur.


 Véronique Torner

Actuellement, CoFondatrice et CoPrésidente d’Alter Way, administratrice au sein du Syntec Numérique, membre du Conseil National du Numérique, présidente de l’Open CIO Summit, Véronique Torner est diplômée de CPE Lyon (1996).
Elle a été lauréate 2015 du prix Femmes d’Exception (catégorie Numérique), La Tribune.