Prix de thèse Gilles Kahn

Le prix de la Société informatique de France (SIF) a été créé en 1998 pour récompenser chaque année une excellente thèse en informatique. Gilles Kahn, qui a présidé les trois premiers jurys du prix, était convaincu de l’intérêt de promouvoir les jeunes talents les plus prometteurs de notre discipline. En son honneur, le prix a pris en 2007 le nom de Prix de thèse Gilles Kahn. Il est patronné par l’Académie des sciences qui rend ainsi hommage à un de ses membres éminents.

La SIF souhaite par ce prix promouvoir toutes les facettes de l’informatique, des travaux fondamentaux aux travaux appliqués ayant donné lieu à transfert industriel, de ceux réalisés dans les grands centres à ceux réalisés dans des centres plus modestes. L’objectif de ce prix est de dynamiser et de motiver de jeunes chercheurs en les récompensant, et de faire connaître à l’ensemble de la communauté informatique d’excellents travaux de recherche.

Chaque année un jury d’universitaires et de chercheurs sélectionne parmi les thèses soutenues au cours de l’année universitaire celle qui recevra ce prix. En outre, le jury peux également, s’il le souhaite, distinguer deux accessits.

Le manuscrit de thèse peut être rédigé en français ou en anglais. Toute candidature devra être explicitement soutenue par le(s) directrice(s) ou directeur(s) de thèse, qui ne peuvent en aucun cas soutenir deux candidats ou candidates.

Les critères pris en compte par le jury pour sélectionner les lauréats sont notamment l’originalité des résultats, de la thématique scientifique et des méthodes utilisées, l’importance et l’impact des résultats obtenus. La qualité de la rédaction sera aussi primordiale, puisqu’il s’agit de récompenser non seulement un ensemble de contributions scientifiques mais surtout une thèse, matérialisant un regard novateur et personnel.

Le ou la récipiendaire se verra remettre un chèque de 1 500 euros, et les autres lauréat.e.s un chèque de 500 euros. Elles et ils seront également invités à présenter leurs travaux à l’ensemble de la communauté scientifique lors du congrès annuel de la SIF. Sous réserve de remplir les conditions de candidature, les lauréates et lauréats au prix de thèse Gilles Kahn seront considérés comme candidats à la nomination par Inria pour le prix Cor Baayen de l’ERCIM.

Édition 2023 (terminée)

Le jury du prix 2023 présidé par Yann Ponty et Julie Digne.

Sont éligibles toutes les thèses soutenues au sein d’établissements français entre le 1er Septembre 2022 et le 31 Août 2023.

La remise officielle du prix se fera en Juin 2024 lors du congrès de la SIF.

Calendrier
  • 4 Juillet 2023 : ouverture de l’interface web de soumission
  • 15 Septembre 2023 : date limite de dépôt des candidatures
  • début Décembre 2023 : notification des résultats aux candidats
  • Juin 2024 : remise officielle du prix lors du congrès de la SIF
Dossier de candidature

Peut postuler tout étudiante ou étudiant ayant soutenu son doctorat d’informatique dans une école ou université française entre le 1er septembre 2022 et le 31 août 2023.

Tous les documents doivent être déposés, sous forme de fichiers PDF exclusivement, par le biais de l’interface EasyChair. Pour toute question concernant le prix, les candidats et candidates sont invités à contacter par courrier électronique la vice-présidente du prix, Julie Digne (julie.digne@cnrs.fr).

Chaque dossier devra notamment comprendre des versions numériques (PDF) des documents suivant :

  • Manuscrit de thèse
  • Rapports de pré-soutenance des rapporteurs
  • Rapport de soutenance
  • Lettre de soutien du ou des directeur(s) ou directrice(s) de thèse, appuyant la candidature au prix de thèse, envoyée directement par à Julie Digne (julie.digne@cnrs.fr);
  • Lettres de recommandation complémentaires de personnalités scientifiques extérieures à l’équipe encadrante (max deux), envoyées directement par leurs auteur.e.s à Julie Digne (julie.digne@cnrs.fr).

Le formulaire en ligne demande également de saisir certaines informations, notamment un résumé de la thèse, un CV, ainsi qu’une liste de publications.

Composition provisoire du jury
  • Oumaya Baala (FEMTO-ST, Belfort-Montbéliard)
  • Adrien Bousseau (Inria, Nice)
  • Mathieu Carrière (Inria, Nice)
  • Arnaud de Mesmay (LIGM, Marne la Vallée)
  • Gabrielle de Micheli (Loria, Nancy)
  • Thomas Debris-Alazard (Inria, Saclay)
  • Julie Digne (LIRIS, Lyon) – vice-présidente
  • Natalia Grabar (STL, Lille)
  • Amaury Habrard (LHC, Saint-Etienne)
  • Steve Kremer (LORIA, Nancy)
  • Florent Lamiraux (LAAS, Toulouse)
  • Antoine Limasset (Cristal, Lille)
  • Assia Mahboubi (LS2N, Nantes)
  • Maud Marchal (IRISA, Rennes)
  • Denis Merigoux (Inria, Paris)
  • David Monniaux (VERIMAG, Grenoble)
  • Marie-Laure Mugnier (LIRMM, Montpellier)
  • Yann Ponty (LIX, Saclay) – président
  • Claudia Roncancio (LIG, Grenoble)
  • Laurent Réveillère (LaBRI, Bordeaux)
  • Rémi Watrigant (LIP, Lyon)